l’Algérie classée sur “la liste de surveillance spéciale” pour répression envers les minorités religieuses

l’Algérie classée sur “la liste de surveillance spéciale” pour répression envers les minorités religieuses

- in opinions et débats
119
0

La commission américaine USCIRF a accusé le gouvernement algérien d’avoir commis une “grave violation de la liberté religieuse”. A la lumière de ce constat, elle classe l’Algérie sur “la liste de surveillance spéciale”. Dans son dernier rapport, la commission a rappelé la fermeture de deux églises protestantes en octobre 2019, en Algérie.

La vice-présidente de cette organisation, Gayle Manchin, reproche aux autorités algériennes d’avoir intensifié la répression envers les minorités religieuses en 2019. “Le gouvernement a réprimé la communauté protestante évangélique par des fermetures d’églises”, a-t-elle souligné dans une vidéo partagée sur son compte Twitter.

Les rapports concernant la mise sous scellées des églises sont qualifiés de troublants par USCIRF , d’autant plus que la Constitution algérienne consacre clairement la liberté de religion et de conscience pour tous. “Ces libertés doivent être garanties à tous les Algériens”, lit-on dans leur lettre adressée au président de la République.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Afrique. La fin de la faim risque de ne pas être au rendez-vous en 2030

L’Afrique n’est pas sur la bonne voie pour