Le Maroc, “un modèle” de gestion de la crise du Covid-19

Le Maroc, “un modèle” de gestion de la crise du Covid-19

- in Economie
138
0

Le Maroc est devenu un “modèle” de gestion de l’épidémie du coronavirus et une “inspiration en Afrique” grâce à la clairvoyance de SM le Roi Mohammed VI et aux mesures proactives entreprises pour contenir l’épidémie et ses répercussions économiques et sociales, a souligné l’expert international, Frederic Garcia.

“En un temps record, SM le Roi a non seulement pris la mesure des enjeux mais a également pris les décisions qui s’imposent compte tenu des informations disponibles sur les risques de crise inhérents au virus tant d’un point de vue sanitaire qu’économique”, a fait observer, dans une déclaration à la MAP, l’ancien président du conseil exécutif des entreprises globales au Mexique.

Parmi les mesures immédiates qui ont porté leurs fruits figurent notamment la fermeture des frontières, le confinement et l’augmentation de la capacité hospitalière, a relevé M. Garcia, également conseiller extérieur du Secrétaire Général de la Présidence du Mexique.

Cet expert français établi de longue date au pays des aztèques a, en outre, mis l’accent sur les initiatives “remarquables” prises par le Royaume, dont la création, sur instructions royales, d’un fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du coronavirus et la mobilisation de l’industrie textile marocaine pour produire quotidiennement des millions de masques chirurgicaux certifiés.

La gestion de cette crise sanitaire inédite, en associant étroitement le secteur productif, “a constitué un élément de force et serait un enseignement à tirer afin de maintenir cette capacité d’adaptation rapide dans laquelle le Maroc s’est illustrée”, a-t-il ajouté.

Evoquant la crise économique liée au confinement au niveau mondial, ce conseiller en stratégie d’investissement a souligné que l’impérieuse nécessité pour certains secteurs d’opérer une relocalisation partielle ou régionale de certaines chaînes de valeur de l’industrie européenne, dont les secteurs automobile et aéronautique, “offre au Maroc une grande opportunité d’attraction des investissements étrangers”.

Dans cette perspective, il a mis en exergue la stratégie prônée par le Maroc en termes d’intégration d’infrastructures énergétiques, la mobilisation d’investissements productifs et le renforcement du capital humain.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

LE MAROC DES DROITS DE L’HOMME : UNE MARCHE A RECULONS ?

  Par Mohamed GALLAOUI Traditionnellement, le Maroc est