Enseignement, peut-on travailler sérieusement maintenant?

Enseignement, peut-on travailler sérieusement maintenant?

- in Je dis ça...Je dis rien
226
0

2234 nouveaux cas en une journée, ça ne rigole pas!

Et il n’était pas nécessaire de feindre l’étonnement, la peur nous habite depuis l’annonce de la reprise et bien que nous ayons tous fait semblant de reprendre une certaine normalité dans nos vies, l’odeur de la catastrophe a continué à nous chatouiller les narines chaque soir à l’annonce des chiffres.

Entre la peste et le choléra, il n’y a pas de bon ou mauvais choix que l’on peux faire mais entre la santé de nos enfants et un virus que l’on connaît pas, la suspension de l’enseignement en présentiel est presque un soulagement.

C’est certes dur, pour nous, parents, car notre mode de vie et nos engagements professionnels en pâtiront, c’est déprimant pour nos enfants, mais avouons-le, c’est plus sage et plus juste pour nos enfants.

L’école ce n’est pas pour aujourd’hui, et la décision de reprise était une bêtise. Mais il est temps de travailler sérieusement!

Il est temps que notre gouvernement cesse de réagir comme n’importe lequel des citoyens. 

Cette pandémie était l’occasion rêvée, et elle est toujours, d’agir sur le plus grand désastre de notre pays qu’est l’enseignement.

Au lieu d’anticiper, les responsables ont attendu sagement que la pandémie prenne fin. Et les scénarios préparés sont inapplicables car aucune mesure n’a été réellement prise en compte lors de l’élaboration des schémas de fonctionnement.

Est-il difficile de nous retourner vers les spécialistes et reconstruire nos programmes selon la nouvelle donnée mondiale. Est-il impossible de réfléchir résultat et spécialiser nos cours? Pourquoi ignore-t-on les retraités de l’enseignement qui veulent participer à titre bénévole pour soutenir leur pays?

Un tas de question auxquelles nous n’avons pas de réponses.

Seulement, aujourd’hui, et en particulier pour l’enseignement, le Maroc ne peut plus accuser plus de retard, il y va de la santé psychologique de toute une génération.

Il est temps de sortir des sentiers battus et innover, il est temps de travailler sérieusement pour une école qui pourra exister et résister à toutes les épreuves!

 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Procès Raissouni et Radi- Bayt Al Hikma appelle les parties à faire preuve de retenue

  L’Association Bayt Al Hikma a été sollicitée