La CNSS en panne…

La CNSS en panne…

- in Politique
115
0

Le ministre de l’Emploi, Mohamed Amekraz en sa qualité de président du conseil d’administration de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS), a passé un nouveau mauvais quart d’heure depuis qu’il a hérité de son statut de responsable gouvernemental.

Mardi 6 octobre, Amekraz était à Casablanca pour présider le CA de la CNSS. Et il était loin de s’attendre à un accueil houleux.

En effet, les représentants des syndicats au sein dudit Conseil ont opté pour le boycott. Plus encore, la protestation a été perceptible devant les différentes antennes de la Caisse sur tout le territoire national.

Devant le siège central à Casablanca, la CDT et l’UMT ont crié haut et fort leur mécontentement quant à la manière dont le gouvernement « maltraite » les décisions prises et votées par le Conseil d’administration.

Les syndicats vont jusqu’à parler d’une « tutelle excessive » de la part de l’Exécutif qui aurait mis en veille plusieurs décisions qui devaient bénéficier et aux entreprises et aux adhérents.

Dont la revalorisation des pensions à hauteur de 5% ou encore l’augmentation des taux de remboursement en cas de maladie et autres prestations, pour ne parler que de ces cas d’espèce. D’autant que la liste est longue. Last but not least, le dossier de la privatisation des polycliniques, qui fait des vagues ces derniers temps, s’est invité.

Sur tous ces dossiers, le département de l’Emploi et celui des Finances sont pointés du doigt. Au-delà, c’est la responsabilité du gouvernement, solidairement, qui est cloué au pilori.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Coupe du Trône. Les qualifiés de ce jeudi…

En attendant le match en instance, le MAT