« Expertes.ma » fait peau neuve et lance sa version arabophone

« Expertes.ma » fait peau neuve et lance sa version arabophone

- in Société
73
0

Lancée par 2M en Mai 2016, la première plateforme marocaine dédiée au renforcement de la présence médiatique des femmes expertes «Expertes.ma » rafraichit son identité visuelle et met à jour ses fonctionnalités, renseigne un communiqué de la chaîne de Aïn Sbaâ. Plus intuitive, la nouvelle version du site améliore l’expérience utilisateur en permettant d’identifier rapidement et plus efficacement les expertes recherchées. La même source précise, en outre, processus d’inscription est également simplifié et affiné, donnant la possibilité aux expertes inscrites et validées de procéder elles-mêmes à la mise à jour de leurs profils à tout moment.

Véritable vitrine des compétences féminines du Maroc, le site permet de découvrir les profils de femmes expertes dans près de 200 domaines, notamment à travers les capsules vidéos « Parole d’Experte » mettant en lumière des profils choisis en fonction de l’actualité, mais également une sélection mensuelle d’expertes à la Une.
Initialement disponible en langue française, le site est désormais accessible en Arabe. Et de noter qu’une version bilingue qui permet de faire rayonner davantage de profils de femmes expertes et de répondre également aux besoins d’un plus grand nombre d’utilisateurs. L’objectif étant d’augmenter la présence des femmes dans les médias et dans le débat public, en proposant aux journalistes et créateurs de contenu une base de données évolutive de femmes habilitées à apporter un éclairage sur des sujets d’actualité, notamment en politique, économie, environnement, sciences…

Pour rappel, Expertes.ma s’inscrit dans le cadre des engagements de 2M en faveur de la promotion de l’égalité femme-homme, conformément à « La charte 2M pour la valorisation de l’image de la femme ».

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Afrique. La fin de la faim risque de ne pas être au rendez-vous en 2030

L’Afrique n’est pas sur la bonne voie pour