La FFJM s’exprime…

La FFJM s’exprime…

- in Société
126
0

 

Nouvelle ère dans les relations Maroc-Israël: de “larges perspectives” s’ouvrent pour la paix au Moyen-Orient, selon la FFJM

L’ouverture d’une nouvelle ère dans les relations entre le Maroc et l’Etat d’Israël dans le sillage de la visite, mardi, dans le Royaume d’une délégation américano-israélienne de haut niveau, ouvre de “large perspectives” pour la paix au Moyen-Orient, a affirmé, ce mercredi 23 décembre, le Secrétaire général de la Fédération française du judaïsme marocain (FFJM) Simon Skira.
Cette nouvelle étape va permettre aussi d’”ouvrir des portes de rapprochement” entre Palestiniens et Israéliens, a-t-il souligné dans une déclaration à la MAP.
“Le Maroc a une place à jouer dans la paix entre Palestiniens et Israéliens et d’autres pays dans la région”, a insisté S. Skira, rappelant que “grâce à feu SM Hassan II, on a eu la paix avec l’Egypte, et la preuve est que ça fait 40 ans qu’il n’y pas eu de morts sur les frontières” entre ces deux pays.

A la faveur de cette nouvelle étape dans les relations maroco-israéliennes, “tout sera désormais facile”, a fait valoir le Secrétaire général de la Fédération française du judaïsme marocain. Il s’agit d’”un rêve devenu réalité”, s’est-il félicité.
Il a relevé en outre que le Royaume, terre de coexistence entre les différentes religions, a réussi à entretenir les liens historiques avec ses ressortissants de confession juive partout dans le monde, notant que le Maroc “n’a jamais fermé ses portes aux juifs”.
“Plus qu’un pays de la tolérance, le Maroc a toujours été une terre de paix”, a tenu à souligner le secrétaire général de la Fédération française du judaïsme marocain, qui s’est félicité par la même occasion des accords ‘”importants” signés mardi 22 décembre entre le Maroc et Israël, lors de la visite de la délégation américano-israélienne de haut niveau.

Ces accords, qui touchent à plusieurs domaines, permettront de faciliter les déplacements entre les deux pays, renforcer la coopération bilatérale, rééquilibrer la balance commerciale bilatérale, développer les investissements et booster les arrivées de touristes israéliens dans le Royaume.
Dans le sillage de cette dynamique, M. Skira a affirmé que la Fédération française du judaïsme marocain demeure mobilisée pour contribuer davantage à cette nouvelle page dans les relations entre le Maroc et Israël, à travers la mise à contribution de l’expérience de ses membres et de leur savoir-faire.
Se disant “comblé” comme tout autre juif d’origine marocaine par ces développements, il a souligné que “nous avons un rôle important à jouer dans ce domaine”.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Parlement. Les députés approuvent le projet de loi relatif au code électoral et à la révision exceptionnelle des listes des chambres professionnelles

La Chambre des représentants a approuvé à l’unanimité,