Les leçons qu’on ne tire pas….!

Les leçons qu’on ne tire pas….!

- in Je dis ça...Je dis rien
237
0

Deux catastrophes de taille se sont abattues sur le Maroc, mais on continue d’envisager les crises une à une. Quand donc ferons-nous les liens qui s’imposent?

C’est une année qui débute les pieds, les genoux, les cuisses dans l’eau, avec les terrains, les routes, les véhicules, les balcons, et parfois toute la maison!

Ceux touchés par les inondations sont épuisés financièrement et moralement, les autres sont angoissés….

Mais je note aussi que ce début d’année arrivait avec une catastrophe mondiale, une pandémie d’une grande ampleur qui a essoufflé la planète, emportant des millions de vie et paralysant l’économie mondiale. Une angoisse qui perdure d’ailleurs….

Mais il m’a semblé que nous avons avec nos politiciens compris que face à une crise l’on se doit d’être courageux, solidaires et unis. Parceque rappelez-vous, que lorsque le message, face à la COVID 19, a interpelé l’intelligence collective des citoyens, la réaction du peuple a été exemplaire et félicitée par plusieurs pays. Rappelez-vous, que préfets et autorités de certaines régions ont été perspicaces en prenant les décisions qui s’imposaient à une échelle locale…Cela aurait dû développer chez nous une certaine réactivité lors des dernières innondations.

L’alerte météo aurait dû être le feu vert pour réagir, fermer les écoles, sensibiliser les gens, baisser le traffic des véhicules pour faciliter l’intervention…Enfin, bien des solutions plus rapides auraient pu être envisagées et préparer les citoyens aurait évité cette colère.

Je note, que le conseil de la ville a juste chercher à se déresponsabiliser, jetant la pierre aux partenaires, oubliant que toutes les informations sont aujourd’hui vérifiables et glissants encore une fois sur la pente de la surenchère politique!

A la veille de la présentation du nouveau modèle économique, qui ne devrait plus tarder maintenant, il est décevant de réaliser que les politiques ne tirent pas les enseignements qu’il faut et ceux qui gèrent aujourd’hui devraient tirer leur révérence pour laisser à ce pays la chance d’évoluer et de relever ses défis

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Nos villes ont d’abord besoin d’un organigramme!

Mais pourquoi nos villes n’arrivent pas à trouver