Covid-19. L’UA appelle à un accès équitable au vaccin et à l’allègement de la dette pour ses membres touchés

Covid-19. L’UA appelle à un accès équitable au vaccin et à l’allègement de la dette pour ses membres touchés

- in Société
157
0

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a appelé la communauté internationale à l’allègement, l’annulation et la restructuration de la dette de ses membres, se disant aussi profondément préoccupé par la dévastation et la crise économique causées par la pandémie de nouveau coronavirus.

Lors de sa dernière session, le CPS a appelé à des mesures, en particulier, pour les pays qui ont été touchés à la fois par les fléaux que sont les conflits armés, le terrorisme et l’extrémisme violent, les sanctions économiques, les déplacements dus au changement climatique et aux catastrophes naturelles, rapporte Xinhua.

Le nombre de cas d’infection au nouveau coronavirus sur le continent africain a atteint 3.583.054 en date du mardi 2 février selon le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique).

Le CPS a appelé la communauté internationale à alléger la dette et à prendre des mesures connexes visant à accroître les liquidités en tenant compte des circonstances uniques que vivent ceux de ses membres qui ont perdu des revenus et des réserves existantes pour faire face à la pandémie et aux défis socioéconomiques qui en résultent.

Il a également appelé à la levée sans condition des sanctions économiques imposées à certains pays africains pour ouvrir la voie à une reprise économique.

L’organe a par la même occasion exprimé de graves préoccupations concernant les tendances observées du « nationalisme vaccinal », lequel menace d’exclure les pays à faible revenu, mettant ainsi en danger le redressement socioéconomique des membres touchés.

Il a ainsi appelé à un accès universel, juste et équitable aux vaccins afin de garantir que tous les pays soient accueillis, en demandant instamment par ailleurs qu’un soutien soit fourni aux économies à revenu intermédiaire qui accueillent de nombreux migrants économiques.

Le CDC Afrique a révélé samedi dernier que la deuxième vague d’infections au nouveau coronavirus en cours pourrait être liée à l’émergence de variants plus contagieux. Au moins 40 pays connaissaient une deuxième vague épidémique en date du 27 janvier, dont l’ensemble des pays d’Afrique australe, selon lui.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Les leaders politiques à l’épreuve des urnes !?

Nombreux ou pas, il y a certainement pas