Béni Mellal-Khénifra-Trois questions à Adil Azmi, Directeur du Pôle Maison de l’investisseur au CRI

Béni Mellal-Khénifra-Trois questions à Adil Azmi, Directeur du Pôle Maison de l’investisseur au CRI

- in Régions
118
0

Le Directeur du Pôle Maison de l’investisseur au Centre régional d’investissement (CRI) Béni Mellal-Khénifra, Adil Azmi, a accordé un entretien à la MAP dans lequel il aborde les freins majeurs à l’investissement dans la région et les principales mesures qui ont été prises pour fluidifier davantage l’acte d’investir, structurer l’offre régionale destinée aux investisseurs et améliorer le climat des affaires dans la région.

1- Quels sont les freins majeurs à l’investissement dans la région ?

Le premier défit sur lequel nous travaillons est lié au foncier qui constitue l’une des principales problématiques rencontrées par les investisseurs. Sur ce registre, nous travaillons en collaboration avec tous les acteurs régionaux, sur différents dispositifs permettant de mobiliser un foncier adapté à mettre à la disposition des investisseurs.

Premièrement par la mise en place des zones aménagées, que ça soit des zones industrielles, zones d’activités économiques ou des zones logistiques.

Deuxièmement, la conception d’une plateforme digitale des solutions foncières qui permettra de recenser et de présenter aux investisseurs les opportunités foncières surtout liées au foncier public.

Et puis, nous avons entamé une démarche au niveau de la région pour récupérer le foncier public affecté et non valorisé, afin de le mettre à la disposition des investisseurs.

Une autre problématique sur laquelle nous travaillons, en collaboration avec les agences urbaines, est relative à l’adaptation des documents d’urbanisme afin d’assurer le maximum de flexibilité nécessaire pour faciliter l’approbation des projets d’investissement productif en cohérence avec les orientations urbanistiques de ces documents.

Grâce a ce qui a été déjà entrepris et ce que nous sommes en train de faire en collaboration avec tous les acteurs de la région, l’acte d’investir devient de plus en plus facile.

Nous espérons instaurer une dynamique pour la mise en place des projets à forte valeur ajoutée et qui permettront de répondre aux besoins du marché local, afin de réduire les importations, contribuer à l’amélioration du solde de la balance commercial et instaurer des écosystèmes régionaux favorables au développement de l’industrie.

2- Que fait le CRI pour promouvoir l’investissement dans la région ?

Plusieurs actions structurantes sont en cours de mise en œuvre cette année, pour la promotion de l’investissement, les démarches sont entamées pour la mise en place d’une plateforme d’accueil des startups industriels au niveau de l’agro-pôle, qui sera un tremplin entre l’université et le monde industriel, et qui permettra de valoriser la recherche et développement pour la création des projets industriels à forte valeur ajoutée.

Le CRI publiera prochainement des études qui concernent l’ensemble des secteurs et des branches d’activités, qui permettront aux investisseurs d’avoir plus de visibilité et de données sur la situation et les perspectives d’évolution au niveau des secteurs dans lesquels ils souhaitent investir.

3- Quels sont les objectifs 2021 du CRI Béni Mellal-Khénifra ?

L’année 2020 a été consacrée notamment à la mise en place des structures en recrutant les ressources humaines disposant des profils adaptés aux exigences qui découlent des missions du CRI. Elle a été aussi l’occasion de mettre en application les différentes procédures liées à l’investissement au niveau de la plateforme digitale CRI-Invest, en essayant d’instaurer un nouveau mind set au niveau local en matière de gestion des dossiers d’investissement.

Pour l’année 2021, nous continuerons à travailler dans un cadre partenarial pour améliorer au maximum le climat des affaires et créer un environnement favorable pour l’investissement dans la région.

Plusieurs chantiers sont programmés à ce niveau, surtout en matière de mise en place des plateformes digitales, la mobilisation du foncier, le lancement des fonds régionaux d’appui, l’accompagnement des TPME et la réalisation des études.

map

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Eléctions professionnelles – Le droit des salariés à la merci d’une application informatique!

Par Lamani Said Élections des délégués de personnel