Algérie. Élections plus que biaisées…

Algérie. Élections plus que biaisées…

- in International
118
0

Certains l’ont pris pour maladroit. D’autres y ont juste vu la résonance de la voix des vrais maîtres de l’Algérie. A savoir, la junte militaire.

En effet, en réaction à un taux de participation aux élections qui s’annonçait au plus bas, Abdelmajid Tebboune a ces mots:  » Le taux de participation ne m’intéresse pas ». Au sortir d’un bureau de vote, le président algérien a ajouté : » Ce qui m’importe est que ceux qui sortiront de l’urne détiennent la légitimité populaire qui leur permettra demain d’exercer le pouvoir législatif ». Au passage, on fait fi du reste de l’argumentaire du locataire d’Al Mouradia. Tellement ça ne tient pas la route.

Retour aux chiffres. La Kabylie n’a pratiquement pas voté. Moins de 1% de participation, selon les compteurs officiels. Ailleurs, ce n’est pas la joie non plus.
Dimanche, on avançait 70% du corps électoral qui n’a pas jugé opportun de faire le déplacement. Lundi, l’autorité dite indépendante était dans l’embarras.

Les chiffres parlent plus fort !

Ce mardi, ladite Autorité a fait sa sortie. Officiellement, le taux de participation à été de 23,03%. Sur les 24 millions d’électeurs, on décompte 5,6 millions de votants, dont un million de bulletins nuls.
Pour rappel, l’abstention avait atteint les 70% lors du référendum de novembre dernier.

On retiendra, par ailleurs, que le FLN, annoncé « moribond », sort avec 105 sièges sur 405. Les candidats « indépendants » remportent 78 strapontins, alors que les islamistes dits modérés du Mouvement de la société pour la paix (MSP), qui avaient revendiqué la victoire, arrivent en troisième position avec 64 sièges.

Il est clair, dès lors, que l’abstention était plus forte que prévu. L’optimisme de Tebboune, et ceux qui sont derrière, aurait dû tourner en questionnements. Pas du tout ! Les détenteurs du pouvoir semblent n’en tenir qu’à leur tête. Selon les observateurs, ils veulent imposer la feuille de route qui est la leur, en faisant l’impasse sur les revendications de la rue.
Confusion en vue !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Tunisie. Kaïs Saïed explique et rassure…

  « Mes décisions sont dans le respect total