Non à l’atteinte au militantisme de la Fédération Nationale du Secteur Agricole affiliée à l’UMT ! 

Non à l’atteinte au militantisme de la Fédération Nationale du Secteur Agricole affiliée à l’UMT ! 

- in Société
149
0

Par Mohamed Benhafoune/ Fédération Nationale du Secteur Agricole affiliée à l’UMT

Travailler, mener et exercer des activités au sein d’une organisation quel que soit sa nature se fait toujours selon une stratégie donnée ; une stratégie basée sur  la programmation, l’organisation, la direction et le contrôle. Ce dernier point a trait à l’évaluation. Donc le syndicat en tant qu’organisation  ne peut pas échapper à cette règle. De même, la Fédération Nationale du Secteur Agricole affiliée à l’UMT qui a mis en place son programme stratégique est soumise à cette évaluation via des indicateurs de performance sur la base desquels tout un chacun qui milite au sein de cette organisation a le droit de s’interroger. Je ne voudrais pas aborder ici ni les  indicateurs liés à l’efficacité quantitative, ni les indicateurs du tableau de bord établi à l’occasion de l’élaboration du programme stratégique de la FNSA (UMT). Je voudrais me focaliser uniquement sur l’évaluation des objectifs tracés par notre organisation quand il s’agit des résultats des élections des commissions paritaires durant le scrutin du 16 juin 2021. Dans ce sens, le communiqué de la FNSA (UMT) en date du 16 juin 2021 est claire. Ledit communiqué montre que cette organisation a renforcé sa présence au sein du département de l’agriculture avec un taux de 64 %, soit un gain de 5 points en terme de pourcentage, et ce en comparaison avec le taux de 59 % enregistré durant les élections de 2015. Ce résultat montre que les efforts déployés par les différents militants de la FNSA-UMT au niveau de toute les régions sont considérables. Ce résultat témoigne de l’attachement des fonctionnaires et employés du département de l’agriculture à ce syndicat progressiste, militant et crédible.

D’ailleurs, comme à l’accoutumé, les structures syndicales provinciales, régionales et nationales vont se réunir durant les jours qui viennent pour évaluer les résultats du scrutin du 16 juin 2021 sur la base de données chiffrées. L’objectif étant de faire un diagnostic de la situation en vue de voir ce qui marche et ce qui ne marche afin de dégager une nouvelle stratégie en s’appuyant sur toutes les anomalies constatées au niveau de la gestion des structures syndicales. En effet, le résultat obtenu mérite d’être passé au crible en vue de faire sortir les succès, les opportunités, les menaces, et les insuffisances afin de s’attaquer à ces dernières et renforcer les premiers.

Par ailleurs, ce n’est pas un problème ni une honte que nos militantes et nos militants fassent des erreurs lorsqu’ils militent ou lorsqu’ils gèrent les affaires syndicales au niveau de leurs structures. L’erreur est humaine. L’erreur est une connaissance qui va servir de socle soit pour élaborer les plans stratégiques soit pour faciliter la prise de décision.

Le grand problème, selon quelques communiqués du syndicat, qui a émergé durant les élections de 2021, c’est la connivence de certains  contre la FNSA (UMT) et contre sa voie progressiste. Heureusement ils sont une minorité avec des cas isolés et très limités ; et avec bien sûr tout le respect à l’égard de tous ceux qui ont opté pour la neutralité. Ainsi, le communiqué du secrétariat exécutif de la FNSA (UMT) en date du 22 juin 2021 fait allusion, au niveau du deuxième paragraphe du deuxième point, à la neutralité de l’administration centrale et a dénoncé des pratiques inacceptables au sein de certaines régions au détriment des militants de l’UMT et en faveur d’une entité donnée.

 Devant cette nouvelle donne , tout militant et toute militante doivent se poser les questions suivantes :

Pourquoi la connivence contre la FNSA (UMT) ? Pourquoi certains ont agi de la sorte ? Pourquoi certains (heureusement ils sont une minorité)  ont peur de la présence de la FNSA (UMT)? En quoi l’unité syndicale les dérange ? Quels avantages tirent-ils de leur connivence contre la FNSA (UMT) ? Est-ce que la création de nouvelles entités factices pourraient instaurer un climat social sain, sans conflits, et sans exacerbation des tensions au sein de leurs organisations ?

A vrai dire, ceux qui ont agi de la sorte ont tort. En effet, certains se trompent quand ils optent pour une tentative de créer une situation  pour le seul but de faire face au militantisme de la FNSA (UMT) et de réduire son influence et sa présence. Ils ne savent pas que la FNSA (UMT) est forte par son histoire de 30 ans, par la qualité de ses militants et ses militantes, et par l’attachement de ces derniers  aux principes  progressistes. Ils n’ont pas envisagé que toutes les structures syndicales de la FNSA (UMT), qui fonctionnement et militent d’une manière continue et non saisonnière, constituent des entités d’attraction par leur sérieux et leur engagement à l’égard de la masse laborieuse. Ils n’ont pas compris qu’en trois décennies de militantisme et de lutte sur le terrain, la FNSA (UMT) a accumulé des centaines d’expériences et dressé, depuis sa création en 1991, des plans stratégiques très ambitieux sur la base d’un important capital humain et social.

En outre, Ils ne veulent pas savoir que la FNSA (UMT), qui plongeait ses racines au sein des organisations des ouvriers agricoles, des fonctionnaires et des employés en vue de satisfaire leurs revendications et préserver leurs acquis, est devenue une réalité syndicale indispensable à la lutte au sein de l’échiquier syndical.

Aussi, est-il nécessaire de souligner pour mémoire (en vue de rendre, par la même occasion, hommage et respect aux anciens militants et militantes de cette organisation progressiste et qui sont fiers de l’avoir servi) que tout un chacun qui cherche à défricher le domaine de lutte de la Fédération Nationale du Secteur Agricole (UMT) se rendra compte des grandes luttes menées depuis 30 ans par ladite organisation syndicale en vue de servir la masse laborieuse et non pas de s’en servir ou de l’asservir.

En fait, certains n’ont pas compris que les militantes et militants de la FNSA (UMT) ont toutes et tous pour mot d’ordre : Militons toutes et tous pour préserver l’identité de la FNSA (ou l’état civil comme il se plait à certains militants de la dénommer), Militons toutes et tous pour défendre  les fonctionnaires, les employés et les ouvriers agricoles contre l’exploitation et l’aliénation. Militons toutes et tous pour un avenir meilleur. Enfin, on peut dire à ceux qui croient avoir atteint leurs objectifs qu’ils n’ont pas compris que l’adhésion à la FNSA-UMT est une affaire de conviction et que c’est cette conviction qui fait que les militantes et les militants de la FNSA (UMT) sont prêts à mener une bataille farouche contre ceux qui veulent exterminer les structures de ce syndicat militant de l’existence au sein de leurs organisations. Il faut leur dire que les militantes et les militants des structures syndicales provinciales et régionales de la FNSA (UMT) et celles des syndicats nationaux sont aujourd’hui mobilisées plus qu’auparavant pour faire face  à ce genre de provocations car l’atteinte à l’unité de la FNSA-UMT et la tentative de réduire son militantisme ont toujours constitué des  lignes rouges depuis la création de ladite organisation militante et progressiste.

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Covid-19. La vaccination en « Mode Accélération » 7/7

Le ministère de la Santé a annoncé, ce