Abdelmoutrique ou le traître ambulant !

Abdelmoutrique ou le traître ambulant !

- in opinions et débats
991
0

 

 

Express tv /✍Saïd Bou-Ayach:

1-Comme le dit si bien l’adage, la vérité finit toujours par triompher ! Et bien aujourd’hui Saïd Bou-Ayach va se faire un malin plaisir de dénoncer un « chekam ». Connaissant ma Ayacha-community, lucide et ne perdant pas le nord, elle ne sera aucunement surprise par les vérités que je vais déballer !

2- Lorsqu’on entend parler ce minus nommé Fouad Abdelmoumni, on peut croire, à condition d’être un grand « nya », à un personnage qui se bat pour ses idéaux et opinions ! Mais quand on connaît l’énergumène, l’image qu’il tente de véhiculer coûte que coûte, fait bien rire !

3- Accordez-moi que depuis quelques années, toutes les personnes ayant joué un rôle macabre durant les années de plomb, pour se donner bonne conscience, s’érigent en droit de l’hommiste… Je pense bien sûr au forceur Papy Ziane et au libidineux Abdelmoutrique, alias « Sheikh Al Moura7i9ine ».

4- Or, cet amateur de demoiselle à peine pubère, était un délateur de masse. Pour sauver sa peau, le méprisable Abdelmoutrique a jeté en pâture plus d’une centaine de ses « camarades », membres du mouvement du 23 mars.

5- Son mode opératoire était d’accompagner la police chez les individus en question. Prenant le soin de se mettre à l’arrière d’un véhicule banalisé, il a indiqué aux policiers plus d’une centaine d’adresses de jeunes idéalistes, à peine majeures.

6- Ce « droit de l’hommiste » à deux balles ne s’est pas arrêté là. Assumant son statut de balance, il participait même aux interrogatoires, le plus souvent musclés, dans le commissariat tristement célèbre de Derb Moulay Chérif. La cerise sur le gâteau est qu’il soumettait les camarades « à la question » pour leurs tirer les verres du nez, avec pour objectif de savoir où le reste de la bande se cachait. Pour ce misérable, personne ne devait s’en sortir indemne.

7- Assistant son acolyte, le tortionnaire Kaddour El Youssfi, Nul camarade ne pouvait mentir pour se tirer d’affaire, et pour cause, le traître Abdelmoutrique démontait les dires des camarades qui déballaient des mensonges pour se sortir de cette galère. « Pourquoi tu mens, j’étais à cette réunion en question, et tu y étais aussi ». Cette phrase te parle n’est-ce-pas ?

8- Abdelmoutrique a tout de même le mérite d’être le seul détenu de Derb Moulay Cherif à avoir eu le luxe de se pavaner dans les couloirs, paquet de cigarette dans la poche (tantôt Olympic Bleue, tantôt Marlboro), et avec en plus de tout cela, un lit douillet pour passer une bonne nuit… Honte à toi !

9- Le pire, c’est que les membres du mouvement du 23 mars n’ont bien voulu de ta misérable personne que pour une seule et unique raison : ton père était un homme de gauche sincère. Quant à toi, tu n’as jamais joui d’une notoriété dans ton groupe de pair. Au Lycée Mohammed V, tu étais surnommé la pédale (en arabe) par tes camarades, bien avant ces fâcheux évènements, et ta trahison sec de juin 1977. Qui sait, c’est peut-être aussi pour cela que tu as balancé tout le monde ? En bon lâche, tu as choisi la délation comme vengeance ! Tu files la gerbe !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

« Premier Sommet académique Arabe sur l’Eau : Entre culture, héritage et solutions pour l’avenir »

  Express tv/ La Faculté des Sciences-Université Mohammed