Faut-il quand même tuer le mouton?

Faut-il quand même tuer le mouton?

- in Je dis ça...Je dis rien
186
0

Le sacrifice du mouton est l’une des plus importantes manifestations religieuses et sociales chez les musulmans. Rien n’a le droit de troubler cette fête. Mais, rappelez-vous, nous sommes toujours en confinement et le nuage de la pandémie n’est pas totalement dissipé et ne le sera pas tant qu’aucune médication définitive n’est découverte.

Pourtant, le débat sur l’Aid  a bel et bien commencé. D’abord les députés de la deuxième chambre interpellent le ministre d’agriculture pour s’assurer de la disponibilité des têtes de cheptel puis le président de la Chambre d’agriculture de la région de Casablanca-Settat qui vient de qualifier publiquement l’annulation de l’Aid de désastre pour les agriculteurs.

Je dis juste que le débat chez les citoyens n’est plus à deviner et s’en trouve même conforté, à un moment ou ne pas faire l’Aid serait peut être une mesure intelligente pour empêcher une deuxième vague de la pandémie.

Pour rappel, la fête a bien été annulée au Maroc à trois reprises. Une première fois en 1963 en raison de la crise économique engendrée par la guerre des sables , puis en 1981 en raison de sécheresse et une dernière fois en 1995 suite à une saison agricole catastrophique.

Je dis rien, le Covid 19 est une considération de la plus haute importance, car il y va de la santé et de la vie des marocains, le débat sur le sacrifice de l’Aïd est un débat déplacé, car entre tuer le mouton ou ne pas le tuer, il y a la réalité du virus à couronne qui est toujours là.

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Nos villes ont d’abord besoin d’un organigramme!

Mais pourquoi nos villes n’arrivent pas à trouver