L’Union européenne durcit le ton face à Pékin.

L’Union européenne durcit le ton face à Pékin.

- in International
192
0
European Council President Charles Michel and European Commission President Ursula von der Leyen attend a news conference following a virtual summit with Chinese President Xi Jinping in Brussels, Belgium June 22, 2020. REUTERS/Yves Herman/Pool

Ce lundi les dirigeants de l’Union européenne et ceux de la Chine se retrouvent pour un 22e sommet UE-Chine en visioconférence. Un rendez-vous après la crise sanitaire.

Face à une nouvelle équipe de la Commission européenne, Xi Jinping et ses ministres ont droit à une nouvelle vision européenne. Les États les plus favorables au libre-échange veulent durcir les règles. Et pour cause, La crise sanitaire, partie de Chine qui a révélé la grande dépendance envers la Chine, dans le domaine de la santé, l’industrie automobile, les nouvelles technologies et le spatial.

l’Union européenne affirme sa souveraineté, et n’y va pas de main morte!

 La semaine dernière, la Commission européenne a présenté sa stratégie pour la protection des entreprises européennes face à la concurrence déloyale d’entreprises étrangères subventionnées par des États. La Chine n’y est pas citée mais…

L’UE veut que le marché chinois s’ouvre davantage aux entreprises européennes. Selon une étude de la Chambre de commerce de l’UE en Chine, 11% des entreprises européennes basées là-bas envisagent de rapatrier leurs investissements cette année. 60% d’entre elles entendent rester mais sont pressées de pouvoir jouer à armes égales avec leurs concurrents locaux.

La position européenne traduit la complexité de la situation

Pour illustrer la situation, l’exemple de l’Allemagne est parlant. Berlin prendra la présidence du Conseil européen dans quelques jours. Premier partenaire européen de la Chine et le deuxième des États-Unis, elle est coincée entre les deux. Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, demande aux Européens de choisir leur camp au nom dit-il, des valeurs qu’ils ont en commun.

Alors que l’intérêt des Européens, affaiblis par l’impact économique de la pandémie, serait aussi de s’entendre avec la Chine.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Procès Raissouni et Radi- Bayt Al Hikma appelle les parties à faire preuve de retenue

  L’Association Bayt Al Hikma a été sollicitée