« The Lancet » retire son étude sur l’hydroxychloroquine

« The Lancet » retire son étude sur l’hydroxychloroquine

- in Société
306
0

L’étude du Lancet sur l’hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19 vient d’être retirée suite à la demande de trois de ses coauteurs. L’étude qui a été à l’origine de la suspension des essais cliniques par l’OMS  a été largement critiquée par les scientifiques du monde entier et qualifiée de foireuse par le chercheur français Didier Raoult.

Les principales critiques portaient sur la fiabilité des données de cette étude (96 000 patients de 671 hôpitaux) collectées par Surgisphere, une société d’analyse de données de santé dirigée par Sapan Desai, quatrième auteur de l’article.

Suite à cela, la prestigieuse revue médicale The Lancet avait publié une «expression of concern» («expression de préoccupation»), une déclaration pour signifier que l’étude posait potentiellement problème.

En réponse, les auteurs avaient alors annoncé un audit «indépendant» sur leurs résultats et l’origine des données mais se sont vu refusé l’accès à la base de données.

Déclarant forfait, les trois scientifiques, Mandeep Mehra, Frank Ruschitzka (hôpital universitaire de Zurich) et Amit Patel (université de l’Utah) se sont publiquement rétractés déclarant qu’ils n’ont pas été en mesure d’effectuer un audit indépendant des données qui sous-tendent leur analyse et ne pouvaient, donc plus garantir la véracité des sources de données primaires.

The Lancet a annoncé, jeudi 4 juin, le retrait de l’étude et l’OMS a finalement annoncé la reprise des essais cliniques avec l’hydroxychloroquine et l’étude européenne Discovery envisage de faire de même.

 

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Nos villes ont d’abord besoin d’un organigramme!

Mais pourquoi nos villes n’arrivent pas à trouver