Le projet de la chaîne parlementaire déterré

Le projet de la chaîne parlementaire déterré

- in Politique
228
0

C’est une vraie arlésienne cette histoire de la création d’une chaîne parlementaire. En effet, depuis le temps qu’on en parle, on a fini par croire qu’elle ne verra jamais le jour.

Le projet remonte à des années déjà et on ne voit pas encore la fin de la gestation. L’année dernière, en août exactement, on a eu droit à une loi, dûment votée, qui annonçait que ladite chaîne sera, en fait deux chaînes. Une pour chaque Chambre. On a appris, à l’époque, qu’il sera question, en autres, de la diffusion des plénières et des travaux des commissions non assujetties au huis clos. De même que les grilles de ses deux chaînes devraient couvrir les actions du parlement, mais aussi des bulletins d’information, etc.

Depuis, c’est le silence radio. Celles et ceux qui pourraient être intéressés par une telle télévision ont fini par presque oublier le projet.

Qu’à cela ne tienne. Les parlementaires viennent de s’en rappeler et de le rappeler, chemin faisant, au grand public. On apprend, ainsi, que les deux Chambres ont décidé de mettre sur pied un comité mixte dans l’objectif d’accélérer le débat et de parvenir à un accord sur les diverses dispositions devant réglementer la chaîne parlementaire. Une réunion a d’ailleurs eu lieu dans le cadre de la commission de coordination, en présence des présidents des deux Chambres.

Bien entendu, l’opportunité a été saisie pour signifier toute l’importance d’un tel outil de communication et l’accord prévoit d’en finir avec le dispositif légal au cours de l’actuelle session. Et si, aujourd’hui, on en parle, c’est juste pour annoncer un nouveau processus puisqu’il est question, une fois de plus, d’un comité qui aura son lot de réunions et de débats. Et dire, que les deux chambres veulent « accélérer » la cadence !

Par Gadi Abdelhadi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Maroc-Espagne-Du principe de la réciprocité

La situation est claire. Et, à la base,