Libye : Annonce d’un cessez-le-feu et appel à la tenue des élections présidentielles et parlementaires

Libye : Annonce d’un cessez-le-feu et appel à la tenue des élections présidentielles et parlementaires

- in International
123
0

Fayez al-Sarraj, chef du GNA libyen en lutte contre les forces du maréchal Khalifa Haftar, a annoncé ce 21 août un cessez-le-feu dans «tous les territoires» du pays. Un communiqué similaire a été simultanément publié par le Parlement de l’est.

Depuis six ans, la Libye est coupée en deux, avec dans l’ouest le gouvernement d’entente nationale reconnu par les Nations unies, et dans l’est les forces rassemblées autour du maréchal Khalifa Haftar, soutenues par le Parlement élu en 2014, qui contrôlent la plupart des champs pétrolifères du pays.

Aguila Saleh, président du Parlement élu, basé dans l’est du pays, a ordonné à toutes les parties d’observer «un cessez-le-feu immédiat et l’arrêt de tous les combats sur tout le territoire libyen» et a annoncé des élections, sans avancer de date.

De son côté, Le Premier ministre Fayez al-Sarraj, qui dirige le gouvernement d’entente nationale (GNA), basé dans la capitale Tripoli et reconnu par l’ONU, «a ordonné à l’ensemble des forces militaires d’appliquer immédiatement un cessez-le-feu et d’interrompre toutes les opérations de combat sur l’ensemble du territoire libyen».

Il a également appelé à la tenue d’«élections présidentielles et parlementaires en mars prochain sur une base constitutionnelle qui bénéficie du consensus de tous les Libyens», selon un communiqué publié sur Facebook.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a salué des informations «importantes et positives» après l’annonce par les autorités rivales d’un cessez-le-feu en Libye et l’organisation prochaine d’élections. Il est désormais «crucial que toutes les parties s’en tiennent à leurs déclarations. Tous les Libyens méritent une solution politique et le retour à la stabilité et à la paix», a-t-il écrit sur Twitter. Pour sa part, l’ONU, par la voix de la Manul, a accueilli «chaleureusement l’entente» dans les déclarations du Premier ministre al-Sarraj et du président du Parlement, appelant à «la reprise du processus politique».

 

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Lamjarrad renvoyé aux assises pour viol aggravé

  La cour d’appel de Paris a de