Le coronavirus hante les bourses mondiales et les Présidentielles US

Le coronavirus hante les bourses mondiales et les Présidentielles US

- in International
198
0

Après l’information chaude, relative à l’annonce de la contamination du président américain, Donald Trump, au coronavirus, le temps est à l’analyse froide.

 

Tôt ce matin, vendredi 2 octobre, l’information a eu ses premières répercussions, notamment sur les marchés financiers. Plus particulièrement au Japon. C’est que, après une « panne matérielle » le 1er de ce mois, qui a paralysé la bourse toute la journée, la reprise de ce vendredi a été chahutée par l’annonce venant de Washington. L’assurance des responsables de l’une des plus grandes places du monde a fait long feu. Du fait de la volatilité des places financières, doublée de leur vulnérabilité accrue ces derniers mois, la bourse de Tokyo a terminé dans le rouge. Et ce, en enregistrant une perte de 0,67%.

L’effet domino n’a pas épargné les places européennes qui ont, sans exception, ouverts avec des baisses. Ainsi, à la bourse de Paris le CAC 40 a fléchi de 1,13%, le DAX de Francfort a ouvert avec -1%, et la place londonienne (FTSE) avec -1,1%. Les bourses américaines n’étaient pas en reste. Le Dow Jones et S&P 400 ont chuté, respectivement, de 1,7% et 1,6%.

Sur le plan interne, tous les regards se tournent vers la suite de la campagne électorale US. A un mois des élections, ce qui est convenu de qualifier « la surprise d’octobre », dans l’histoire des échéances présidentielles américaines, est arrivé sur fond du tweet.

Donald Trump devait être en meeting ce vendredi. Avec la quarantaine, deux semaines en fait, à la Maison Blanche, le programme est interrompu. Les observateurs s’interrogent même si le président pourrait reprendre, après, son bâton de pèlerin pour haranguer les foules. Même le deuxième débat reste au conditionnel. Mais, estiment certains analystes, ce n’est pas pour autant que ses chances de remporter un deuxième mandat sont réduites.

En revanche, mis à part son message de compassion et ses prières pour le rétablissement de son rival, le candidat démocrate, Joe Biden, poursuit sa campagne.
Le jour « J » est dans un mois !

A.G.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Said Belkhayat, le Recordman !

  Cela fait dix qu’il est Directeur exécutif