Pour vous élire demain….

Pour vous élire demain….

- in Je dis ça...Je dis rien
188
0

Un nouveau pacte social sans drapeau de parti, un contrat ou le gouvernement respectera la diversité et écoutera les appels de la société civile.

Qui votera? Et pour qui?

La lampe comprendra -t-elle enfin que lorsqu’un Parti est choisi pour conduire le Maroc c’est une lourde responsabilité. Qu’il ne s’agit pas uniquement d’imposer ses principes et l’idéologie qu’il porte…le prochain parti au pouvoir en prendra-t-il de la graine?

Une année à tirer avant de vérifier les pronostics, mais une chose est sûre, la crise qui a accompagné la pandémie a mûri les citoyens et a mis à nu les coquilles vides, les mauvaises intentions et l’absurdité du discours des responsables.

Nul doute que les appels de la société civile en plusieurs matières ces cinq dernières années a été révélateur des intentions du parti gouvernant, ce qui nous conduit aujourd’hui à la nécessité d’ajuster l’équation pour installer l’équilibre et surtout le maintenir.

Qui croira en la promesse du PJD aujourd’hui? Ou même celle d’un autre parti. Avoir fait semblant d’accepter une constitution pour gagner aux urnes ne se reproduira plus.

Quelques soit  les chansons et les slogans pendant les futures campagnes, le citoyen se rappellera de la gentillesse et l’humilité d’avant campagne et l’arrogance avec laquelle ces gentils ont accueilli les revendications de la société civile une fois arrivés au pouvoir.

Démocratie quand tu nous tiens! On y est et on veut bien. Seulement, en 2021, les équilibres se traceront dans les deux sens.

Le scénario est simple, pour aller aux urnes, un pacte social claire oú gouvernants et gouvernés devra être mis en place.

Et en-tête de liste de ce pacte social, la mise en œuvre de la constitution, tenue en otage depuis 9 ans.

Pour construire le Maroc auquel les citoyens aspirent, un Maroc ouvert et fort d’une société civile capable de jouer pleinement son rôle, ce pacte sera la consécration d’un nouveau contrat sans drapeau de parti, un contrat ou le gouvernement respectera la diversité et écoutera les appels de la société civile et où cette dernière ne devra pas se limiter à diagnostiquer les maux mais sera une force de proposition pour la construction d’une société démocratique.

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Nos villes ont d’abord besoin d’un organigramme!

Mais pourquoi nos villes n’arrivent pas à trouver