Rabat et Brasilia pour le renforcement du Partenariat Stratégique

Rabat et Brasilia pour le renforcement du Partenariat Stratégique

- in International
108
0

Le Maroc et le Brésil ont réitéré, lundi, leur volonté de poursuivre la dynamique de coopération bilatérale, afin de mettre en place un Partenariat Stratégique multidimensionnel reposant sur le dialogue politique et la coopération économique, conformément aux Hautes orientations de S.M le Roi Mohammed VI.

Selon une source diplomatique marocaine, citée cette volonté a été exprimée par les deux parties lors d’un échange entre le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, avec son homologue brésilien, Carlos Alberto Franco França.

A cette occasion, N. Bourita a félicité C.A.F. França suite à l’élection du Brésil en tant que membre non-permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU pour la période 2022-2023, ce qui « atteste de la confiance, de la crédibilité et de la notoriété dont a toujours joui le Brésil auprès de la communauté internationale », rapporte la MAP.

S’agissant de la question du Sahara marocain, M. França a exprimé  » les félicitations du Brésil au Royaume du Maroc pour ses efforts sérieux et crédibles » et a réitéré l’appui de son pays « au processus onusien pour parvenir à une solution juste, réaliste et pragmatique à ce différend régional », indique la même source

Et d’ajouter que les deux ministres ont également échangé sur plusieurs questions régionales et internationales d’intérêt commun et se sont accordés à poursuivre la concertation sur plusieurs dossiers, notamment l’Atlantique Sud qui recèle d’un potentiel stratégique avéré pour les deux pays, eu égard notamment au fait qu’ils disposent chacun des plus larges façades maritimes de part et d’autre de l’Atlantique Sud.
Dans une déclaration rendue publique à Brasilia, le ministère brésilien a exprimé son « engagement à approfondir le dialogue et à renforcer le partenariat stratégique avec le Maroc, un pays qui s’est imposé, au niveau international, comme un acteur pertinent pour la promotion de la paix, de la sécurité et de la tolérance religieuse ».

La même source s’est félicitée des « positions équilibrées (du Royaume) qui ont contribué à la construction du consensus et à la résolution pacifique des conflits et des crises ».

Coopération économique à consolider…

De même, a souligné le ministère brésilien, les échanges entre les deux responsables ont porté « sur l’expansion et la diversification du partenariat économique », en faisant observer que le Brésil et le Maroc maintiennent un commerce bilatéral « important » et des flux d’investissements mutuellement bénéfiques, relève-t-on.

« En 2020, les échanges bilatéraux s’élevaient à 1,78 milliard de dollars », précise la même source, rappelant la signature en 2019 de l’Accord de Coopération et de Facilitation des Investissements (ACFI) entre les deux pays.
Le Maroc est le troisième marché le plus important pour les produits agricoles brésiliens en Afrique et en Afrique du Nord et constitue une destination importante pour les exportations industrielles brésiliennes, se félicite le ministère brésilien.

Enfin, note la diplomatie brésilienne, les échanges entre les deux ministres ont porté sur les perspectives d’expansion des échanges entre le Maroc et le Marché commun du sud (MERCOSUR).

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Christian Harbulot- Amnesty International tente d’affaiblir le Maroc de l’intérieur

Christian Harbulot: “L’objectif d’Amnesty International est de contribuer