Kheriando ou le désir d’exister coûte que coûte

Kheriando ou le désir d’exister coûte que coûte

- in opinions et débats
634
0

 

Expresse tv :Saïd Bou-Ayach/

 

Les vacances commencent pour les uns et se terminent pour d’autres. C’est le cas de L’hachmya Kheriando qui a pris tous ses compères de la zriba en traître, puisque visiblement, il ne voyage pas en groupe… Pressé de communiquer autour de sa virée tel un camion-poubelle, gyrophare en oriflamme, le voilà qui déclare dans son ultime élucubration avoir passé des vacances « dial nass lwa3rine » !

Se comparant au géant éthiopien Hailé Gébrésélassié, (qui lui, il faut bien le noter, a toujours été fidèle en hissant haut les couleurs de son pays) voilà qu’il se vante d’en avoir traversé pas moins de quatre ! Waou ! Mais quelle prouesse…

Se photographiant à tout va, Kheriando a visiblement beaucoup de choses à prouver. Affirmant fier comme un paon avoir foulé le sol « British », il exhibe son voyage sur les réseaux. Pudique et bienséant comme à son habitude, il immortalise chaque coin de rue de Malé et se prend en selfie même avec les poissons… Les pauvres ovipares n’ont rien demandé !

Il a d’ailleurs bien raison de croquer la vie à pleines dents. Lui qui se prévaut d’avoir du souffle, je lui conseille de se déchaîner pour en chopper un peu plus, car son marathon ne fait que commencer…

Mais quelle mouche t’a donc piqué Ô Kheriando ! Un mec équilibré, de retour de vacances a les batteries bien chargées, du coup, ton humeur est censée être au beau fixe ! Visiblement que néni…

A mon humble avis, tu es atteint du mal du pays, mais il me semble que c’est ton jour de chance Kheriando puisque le Marocain est connu pour son sens de l’hospitalité. Conseil d’ami, prends une ou deux semaines supplémentaires pour profiter d’un séjour chez ta mère… si elle veut encore de toi. Ça ne peut te faire que du bien ! Et si le cœur t’en dit, je te promets un circuit inoubliable… et à mes frais de bon contribuable, hospitalité oblige !

Pour éviter à mon bon Kheriando de voyager dans le flou, voici ton programme… taillé sur mesure : un accueil en fanfare qui sonne comme des cliquetis de menottes, suivi d’un bain de foule sur l’avenue Zerktouni, avant de prendre quelques heures de repos légales au siège de la BNPJ. Par la suite, il est prévu de passionnants débats chez le 3 eme pouvoir indépendant, pour débattre dans le strict respect des codes judiciaires, de l’anarchie cybernétique, pour enfin rejoindre un appartement hôtel cellulaire non pas balnéaire, mais carcéral! Autant dire que je tâcherai de te concocter un circuit qui n’a absolument rien à envier à celui des Maldives…

Vous m’accorderez cependant qu’une question s’impose : mais pour quel motif bénéficiera-t-il de ce circuit de rêve ? La zriba comme à son habitude vocifèrera qu’il s’agit d’un « prisonnier d’opinion », or dans notre Maroc moderne, on n’incarcère pas pour les opinions… Rentrez cela dans votre petite tête ! Cependant, pour escroquerie, vol qualifié et diffamation sur les réseaux sociaux, une peine de prison s’impose !

D’ailleurs mon p’tit Kheriando, ton compagnon de fortune Zkiko est aussi le bienvenu, s’il daigne bien sûr quitter ses plages favorites… les « Gay’s Beach ». Et dites-vous-même qu’avec un peu de chance, vous occuperez la même piaule. L’offre n’est-elle pas alléchante ?!

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

« Premier Sommet académique Arabe sur l’Eau : Entre culture, héritage et solutions pour l’avenir »

  Express tv/ La Faculté des Sciences-Université Mohammed