Les dessous du côté sombre de l’affaire Omar Radi

Les dessous du côté sombre de l’affaire Omar Radi

- in opinions et débats
284
0

 

Express tv/✍Saïd Bou-Ayach:

 

1- Ah bêtise et médiocrité, quand tu nous tiens ! Depuis le séisme d’Al Haouz, on dirait que la terre tourne autour du Maroc… Quant à la presse française, à la solde de Manu et de ses « Macron boys », la crédibilité est désormais le cadet de ses soucis… Plus que cela, on dirait qu’elle entreprend une course contre la montre pour se fourrer plus bas que terre ! Bref, sous le joug du pouvoir en place, le journalisme ne vaut plus un kopeck après s’être donné et offert au bourreau du peuple de France, Manu.

2- Pour ne rien changer à sa ligne éditoriale poubelle, Marianne (démunis plus que jamais de son bonnet phrygien symbole de Liberté) a publié pas moins de 7 pages sur le Maroc le mercredi 4 octobre ! Waouuuu ! Vous l’avez cependant deviné, ce n’est pas pour féliciter le Maroc après l’obtention de l’organisation de la coupe du Monde 2030, ni pour applaudir la réforme de la Moudawana demandée par SM le Roi, mais c’est plutôt pour s’adonner à l’activité favorite de la presse hexagonale, à savoir déverser son fiel sur le Royaume du Maroc.

3- N’ayant plus peur du ridicule depuis belle lurette déjà, Marianne a mandaté son honorable correspondant (qui a brûlé sa légende) pour médire sur le Maroc… Qui de mieux que le petit Quentin Miller pour entreprendre cette basse besogne ?

4- Tout au long de ses deux torchons, il est clair comme de l’eau de roche que ce « spooki » de service n’a toujours pas digéré le fait qu’il se soit fait démasqué en deux- deux en compagnie de la photographe Thérèse Di Campo par nos autorités, et reconduit gentiment en France !

5- Mais ce qui est tordant de rire, ce sont les sources citées par le journaleux, à savoir Fouad Abdelmoumni alias Abdelmoutrique, alias Sheikh el Moura7i9ine, alias le délateur (pour avoir dénoncé plus d’une centaine de ses camarades du mouvement du 23 mars en juin 77), alias la pédale (surnom porté depuis son passage sur les bancs du lycée Mohammed V), autant dire que cette source présentée comme un économiste (qu’est-ce qu’on ne doit pas entendre) ne vaut pas un clou rouillé !

6- Plus drôle encore, lorsque nous lisons le papier toilette, long comme un jour sans pain, on se rend compte rapidement de la supercherie ! Le journaliste de pacotille a repris mot pour mot la commande de la Fondation Bertha faite à Omar Radi contre la coquette somme de 70.000 euros paru sur Forbidden Stories sur l’expropriation des terres au Maroc !

7- Cette commande adressée par le président de cette fondation, un Sud-Africain marocophobe notoire et partie prenante de l’axe Alger-Pretoria, n’avait pour but que de discréditer le Maroc qui « se sert de la prédation foncière, instauré dans l’ADN marocain ». Pour cela, il a contacté Omar Radi, un énergumène sans principe, un forceur aux mœurs douteuses et légères, qui en plus de cela, a un véritable problème à gérer son kiki. Enclin à trahir sec sa Nation contre un bon billet, il n’y a pas pensé à deux fois !

8- Mais encore plus intéressant, c’est le P.Q paru sur Middle East Eye, le 18 octobre 2022, qui est la continuité de « l’enquête » d’Omar Radi. Le P.Q en question vient donc appuyer la commande de la Fondation Bertha à Omar Radi, entretemps derrière les barreaux pour les chefs d’accusation avérés de viol et d’espionnage. Intitulé « La contestation au Sahara occidental, une menace pour le Palais royal », le P.Q prouve tout simplement que c’est du dossier du Sahara qu’il s’agit et rien d’autre… autrement dit, le nerf de la guerre de cinquième colonne : comploter contre l’intégrité territoriale du Royaume ! Vous pouvez toujours courir…

9- Finalement, la presse française a prouvé une fois de plus qu’elle est au bout du rouleau (de papier toilette). Ne produisant que des réécritures sous peine de garde à vue (comme Ariane Lavrielleux) ou d’intimidation (comme Richard Boutry), une leçon de courage lui serait bénéfique ! Quant à la perfidie de nos ennemis, on la décèle en trois temps deux mouvements. Pour faire court, le Sahara marocain restera Marocain jusqu’au jour du Jugement Dernier. Et concernant vos zonzonnements, ils sont pour le peuple marocain inaudible. Vous perdez certes votre temps, mais vous vivez aussi à contretemps. Allez ousst !!!

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

« Premier Sommet académique Arabe sur l’Eau : Entre culture, héritage et solutions pour l’avenir »

  Express tv/ La Faculté des Sciences-Université Mohammed