L’Agence Nationale des Eaux et Forêts, préside la première réunion Comité de Pilotage du projet FERMA « Femmes Résilientes au Moyen Atlas »

L’Agence Nationale des Eaux et Forêts, préside la première réunion Comité de Pilotage du projet FERMA « Femmes Résilientes au Moyen Atlas »

- in Société
50
0

 

Express tv/

 

   Monsieur Abderrahim HOUMY, Directeur Général de l’Agence Nationale des Eaux et Forêts (ANEF), a présidé le 25 janvier 2024 à Rabat, la première réunion Comité de Pilotage du projet FERMA « Femmes Résilientes au Moyen Atlas » en présence de Monsieur Jean-Philippe MARCOUX, Directeur Général de la Société Canadienne de Coopération pour le Développement International (SOCODEVI), et de Monsieur Sefiane BENYAHYA, représentant des Affaires Mondiales Canada (AMC).

Cette première réunion du comité de pilotage a été consacrée essentiellement à la validation du plan de mise en œuvre du Projet, à l’adoption du Plan d’Action pour l’année 2024 ainsi qu’à la revue de la réalisation des activités pré-requises au titre de la phase du démarrage du Projet.

     Dans son allocution, le Directeur Général de l’Agence Nationale des Eaux et Forêts (ANEF)a souligné l’importance de ce Projet qui vise l’amélioration des conditions de vie des femmes et le renforcement de leur adaptation aux changements climatiques dans la zone du Parc National de Khénifra, à travers une approche novatrice basée sur le développement des solutions fondées sur la nature  pour la conservation et la valorisation de la biodiversité, l’appui aux coopératives féminines et valorisation des produits forestiers non ligneux (PFNL), et la gouvernance participative et le renforcement des capacités.

Le Projet FERMA [2023-2028], bénéficiant d’un appui financier de l’AMC de 10 Millions de dollars canadiens et dont l’exécution est confiée à SOCODEVI, s’inscrit dans la cadre de la mise en œuvre de la Stratégie « Forêts du Maroc 2020-2030 » notamment dans ses volets liés à la conservation et la valorisation de la biodiversité, à la restauration des écosystèmes forestiers et au développement socio-économique. Le Projet intervient dans la zone du Parc National de Khénifra qui s’étale sur une superficie de 84.000 ha et recèle d’énormes potentialités écologiques et socio-économiques en plus d’une richesse historique et socio-culturelle très variées.

        En outre, et en parfaite alignement avec le Plan d’Action Genre de l’ANEF, le Projet accorde une attention particulière à la femme, et ce compte tenu de son rôle important et essentiel dans la gestion durable et la préservation des ressources naturelles, et également de sa contribution significative à la résilience face aux changements climatiques.

       Sur le plan quantitatif, le Projet bénéficiera directement à 2.650 personnes dont 1.500 femmes, sachant que les bénéficiaires indirects s’élèvent environ à 20.000 personnes. Il ciblera plus spécifiquement les femmes membres des structures d’économie collective (coopératives et associations…) actives dans les filières de l’écotourisme, des produits forestiers non ligneux et des produits de terroirs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

« Premier Sommet académique Arabe sur l’Eau : Entre culture, héritage et solutions pour l’avenir »

  Express tv/ La Faculté des Sciences-Université Mohammed