Iran : Qui est Mohammad Mokhber, le président par intérim ?

Iran : Qui est Mohammad Mokhber, le président par intérim ?

- in accueille, International
57
0

 

Express tv/

Le choc est total à Téhéran après le décès tragique du président Ebrahim Raïssi dans un crash d’hélicoptère le 19 mai 2024. Le Premier vice-président, Mohammad Mokhber, âgé de 68 ans, prend désormais les rênes et hérite de la lourde tâche de diriger le pays jusqu’aux prochaines élections présidentielles, prévues dans 50 jours.  

Né le 1er septembre 1955, Mohammad Mokhber est un proche du Guide suprême Ali Khamenei, véritable maître des destinées iraniennes et autorité politique et religieuse la plus influente d’Iran. Mokhber a été élu Premier vice-président en 2021, après la victoire électorale de Raïssi. Son rôle au sein du gouvernement l’a vu superviser des accords majeurs, notamment la vente de missiles balistiques et de drones à la Russie, en pleine guerre en Ukraine. En octobre 2023, il avait conduit une délégation iranienne à Moscou pour finaliser ce partenariat exemplaire. 

Avant d’assumer ses fonctions actuelles, Mohammad Mokhber dirigeait le Sétad, un fonds d’investissement iranien qui gère les biens du Guide suprême. Cette institution est sous le coup de sanctions américaines depuis 2013, en raison de ses liens avec les hautes sphères du pouvoir iranien. Mokhber lui-même a été brièvement fiché par l’Union européenne pour son implication présumée dans des activités nucléaires et balistiques, avant d’en être retiré. 

La succession de Raïssi place Mohammad Mokhber dans une position de responsabilité immense et des défis titanesques à un moment critique pour l’Iran. Alors que le pays navigue entre tensions internationales et défis économiques internes, Mokhber devra faire preuve de leadership et de diplomatie sans faille pour stabiliser la nation en attendant les prochaines élections présidentielles.  

Avec un passé riche en expériences controversées et des liens étroits avec le pouvoir en place, Mohammad Mokhber est un personnage clé pour l’avenir immédiat de l’Iran. Sa capacité à gérer cette transition sera scrutée de près par la communauté internationale et les citoyens iraniens qui attendent de voir comment cet homme, au parcours pour le moins tumultueux, naviguera à travers cette tempête. 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

RAM réactionne sa ligne directe Casablanca – Sao Paulo le 7 décembre

Dans un communiqué la Royal Air Maroc (RAM)