Vers un partenariat win-win entre les secteurs privés marocain et basque

Vers un partenariat win-win entre les secteurs privés marocain et basque

- in Economie
89
0

Les moyens à déployer pour développer un partenariat gagnant-gagnant et durable entre les secteurs privés marocain et basque ont été au centre d’une réunion de travail, ce mardi à Casablanca, entre la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et une délégation d’hommes d’affaires basques.

Lors de cette rencontre, les deux parties ont discuté des opportunités d’investissement et de co-investissement, notamment dans les provinces du Sud, dans des secteurs comme l’agro-industrie, la pêche et les énergies renouvelables ainsi que des moyens à même de favoriser l’échange d’expériences dans les domaines de la recherche et développement et de l’innovation, rapporte la MAP.

S’exprimant à cette occasion, le président de la CGEM, Chakib Alj, a indiqué que cette visite témoigne de la force et de la profondeur de la relation et des liens historiques, forts et résilients, entre le Maroc et l’Espagne, rappelant que le pays basque est l’une des plus importantes concentrations industrielles d’Espagne où a été opérée, dans les années 90, une reconversion spectaculaire, fondée sur l’ouverture à l’international, la tertiarisation et surtout l’adaptation réussie de ses industries historiques au nouvel environnement économique.

Le Maroc, a-t-il poursuivi, a mené pour sa part, depuis deux décennies, une transformation globale qui a abouti à la consolidation de la stabilité de son cadre institutionnel et macroéconomique, à la réalisation d’un développement massif de ses infrastructures, au développement de l’industrialisation et de l’emploi grâce à la mise en place de politiques sectorielles ciblées, outre le renforcement de son positionnement de hub africain multidimensionnel

« Pour réussir ce partenariat, nous devons chercher les complémentarités qui existent entre nos deux économies et qui représentent, pour nos entreprises, des ponts de croissance facilitant le développement de collaborations industrielles fructueuses », a-t-il dit.

De son côté, Maria Tato, qui préside la délégation basque, a relevé que cette visite au Maroc a pour objectif de prospecter les opportunités d’investissement et de partenariat entre les deux parties, relevant que la délégation effectuera une visite à Dakhla pour s’enquérir du haut potentiel économique de la région.

Cette rencontre « extrêmement fructueuse » avec la CGEM a permis d’examiner les opportunités de coopération mutuelle, notamment dans les secteurs de l’agro-industrie, la pêche et les énergies renouvelables en vue d’instaurer un partenariat gagnant-gagnant entre les deux parties, a-t-elle indiqué.

« Il existe de nombreuses opportunités bilatérales tant pour les acteurs basques que pour les hommes d’affaires marocains. Nous sommes totalement réceptifs à toutes les possibilités de collaboration », a ajouté Mme Tato.

A pris également part à cette rencontre, en visioconférence, le président de la Confédération espagnole de commerce, Pedro Campo Iglesias.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Couvre-feu ramadanesque. Dans l’immédiat, El Othmani n’a pas de réponse pour les serveurs…

Visiblement, le gouvernement El Othmani n’a prévu aucune