Hydrogène vert: La stratégie nationale vise à améliorer l’utilisation des qualifications locales

Hydrogène vert: La stratégie nationale vise à améliorer l’utilisation des qualifications locales

- in Economie
112
0

Aujourd’hui, le ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a indiqué que la stratégie de développement de l’hydrogène vert aspire à répondre à la demande intérieure et à améliorer l’exploitation du potentiel national, notamment à travers les exportations.

Le ministère a souligné, dans un communiqué, que cette stratégie a été élaborée à la suite des recommandations de l’étude, qui a confirmé que le Maroc a de grands potentiels pour le développement de ce secteur, notant que le Royaume peut capter jusqu’à 4% de la demande mondiale de produits dits «particules verts».

La mise en œuvre de cette stratégie repose sur trois axes principaux, représentés par des technologies qui incluent des développements technologiques, des économies de coûts, des investissements et des approvisionnements à travers la mise en place d’un complexe industriel et l’élaboration d’un schéma directeur pour l’infrastructure appropriée.

Le communiqué ajoute que le troisième axe, qui est lié aux marchés et à la demande, concerne la réalisation des opportunités de demande, faisant ainsi de la place à de nouveaux marchés.

Ces axes stratégiques sont matérialisés par un plan d’action ,à l’horizon de 2050, à mettre en œuvre progressivement et axé sur la réduction des coûts tout au long de la chaîne de valeur de la filière hydrogène vert et ses dérivés.

Elle est également liée à la mise en œuvre des mesures nécessaires à l’intégration industrielle locale de la filière hydrogène, à travers la formation des ressources humaines ainsi que la transmission d’expertise aux compétences marocaines.

Il est également envisagé la mise en place d’un complexe industriel national dédié au développement des technologies de l’hydrogène et l’élaboration d’un schéma directeur pour les infrastructures appropriées.

Dans le même contexte, un plan national de stockage sera lancé, visant à valoriser l’utilisation de l’hydrogène et de ses dérivés comme source d’énergie.

Il s’agit, entre autres, de sécuriser le financement du développement de l’hydrogène et des activités de production associées, en renforçant la coopération internationale avec nos partenaires internationaux, ainsi que de créer de nouveaux partenariats pour saisir les opportunités offertes par la filière hydrogène.

Dans le cadre de ce plan d’action, le développement d’un marché national de l’hydrogène sera initié, en invitant les opérateurs et investisseurs à utiliser une énergie propre basée sur l’hydrogène vert.

Le ministère a également mis l’accent sur la création d’un pôle marocain et régional de recherche et développement, qui vise à promouvoir l’engagement dans les activités de recherche et développement et à proposer un ensemble de projets modèles afin de renforcer la position du Royaume en tant que pôle d’expertise dans les nouvelles technologies.

A cet effet, ajoute la communication, il est nécessaire de mettre en place les conditions appropriées pour l’exportation de l’hydrogène et de ses dérivés, la priorité étant donnée à son exportation vers l’Europe, où la demande devrait être forte dans les années à venir, notant que  » les premières initiatives ont été lancées pour développer l’hydrogène vert sur le sol national. »

Bref, le Maroc se positionne progressivement comme un véritable pionnier dans le domaine des énergies renouvelables. Et cela dans le cadre d’une propriété visionnaire. Ainsi, le Royaume promeut activement une nouvelle source d’énergie propre, l’hydrogène vert, comme pierre angulaire de la transition verte des secteurs énergétique et industriel.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Washington réaffirme son « fort soutien » aux accords d’Abraham

Hier, mardi, le département d’Etat américain a renouvelé