La solidarité, ça s’apprend !

La solidarité, ça s’apprend !

- in Société
104
0

Il n’est jamais ni trop tôt ni trop tard pour aborder la question de la solidarité avec les enfants, une valeur qui fera le plus grand bien à la société marocaine.

 

En exemple, Zineb Zerriffi, directrice Excellence des opérations au sein d’une entité privée, cette jeune maman qui a initié une très belle action auprès de ses enfants sans savoir qu’elle allait, en fait se développer de manière probante devenue.

C’est avec ses petits, Mayssoun (8 ans) et Yahya (5 ans) que tout a commencé,  créant des porte-bavettes pour eux, Zineb eut l’idée d’impliquer d’autres mamans et d’autres familles pour en faire une action solidaire en investissant la créativité des enfants.

«Nous avons tous envie de profiter des moments passés avec nos enfants, autant les aménager pour qu’ils soient qualitatifs et éducatifs. Les enfants débordent de créativité, alors comment toucher ce talent et le rendre bénéfique ?», explique à Mme Zerriffi. Pour elle, cette action est une occasion pour inculquer à Mayssoun et Yahya les bonnes valeurs d’empathie, d’entraide et de solidarité. De ce fait, les enfants ont proposé de confectionner cette fois-ci davantage de chaînettes pour bavettes et les vendre au prix de 50 dirhams la pièce.

La somme permet ainsi d’acheter des couvertures pour les enfants défavorisés qu’ils distribueront euxmêmes durant les vacances scolaires du 20 décembre. «L’objectif de cette idée est de créer un moment de partage en famille, où nous pourrons coconstruire manuellement avec nos enfants partant de leur passion, leurs hobbies, une action solidaire pour venir en aide aux enfants les plus défavorisés », relève-t-on de Zineb Zerriffi.

Le choix s’est porté sur une zone enclavée près d’Ifrane où la petite famille distribuera ses dons dans une petite école. L’action sera menée avec le support de l’association «Bénévoles sans frontières» et l’ensemble des proches et amis qui ont adhéré pleinement à cette initiative. Capitalisant sur le succès recueilli, Zineb Zerriffi compte développer des kits afin de démultiplier cette action auprès d’autres familles. «Aujourd’hui nous créerons des porte-masques en perles, demain nous pourrons créer une exposition avec les dessins, peintures, photographies de plusieurs enfants, ou des gâteaux faits avec coeur…

Selon Zineb, toucher un plus grand nombre de familles pour adhérer au concept, créera un cercle vertueux, une chaîne solidaire pour impacter la communauté. Aussi pour elle,  intégrer les enfants dans une telle démarche, les fait sortir du cocon familial pour voir le monde tel qu’il est réellement.

Une belle action à applaudir, mais surtout une leçon que Zineb donne à tous les parents: La solidarité s’apprend et il est temps que les parents s’y mettent.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Lydec anticipe la saison des pluies

Les bassins d’orages sont l’une des solutions prévues